mercredi 27 février 2013

Février : tu t'en sors?

Hier encore, je me disais :
- « Oh wow, ça sent le printemps! Je porte mes bottes de caillout'chou, la vie est belle! »
- « Hein! On est le 26 février et je n'ai même pas encore garroché mon imprimante contre le mur! »
- « C'est bientôt l'été, wouhouhou!!! »
Je n'ai eu qu'à regarder dehors cet après-midi pour réaliser que « ce n'était qu'un rêêêêveuuuuhhh!!! » (comme dans la chanson écrite par maman Dion).

L'année dernière, je t'avais donné de précieux conseils pour passer à travers le mois de février et ainsi préserver ton équilibre mental et émotionnel (mais SURTOUT mental) jusqu'au mois de mars. Je te conseille donc de relire ce post et de mettre en pratique mes fabulous conseils dès aujourd'hui, et ce jusqu'à ce que tu puisses sortir en jupe, sans bas de nylon. Homme, ça vaut aussi pour toi.

J'en profite d'ailleurs pour ajouter à cette liste un conseil ESSENTIEL. (Tellement essentiel tu me diras, que j'ai oublié de l'inclure l'an dernier. Ben oui.)

Voici donc :

Manger du Nutella*
Ne viens pas me dire que ton chocolat noir à 85 % de cacao te fait voir des étoiles et te remonte superbement le moral quand tout ce dont tu as envie, c'est de t'enfermer dans ton ancienne chambre chez tes parents et de tresser les crinières de tes petites pouliches. Ce qu'il te faut Femme (ou Homme) en ces temps difficiles, c'est du Nutella. Et même le dicton me donne raison : « Une cuiller de Nutella par jour éloigne le docteur pour toujours »

Fait vécu : j'ai appris à la mi-février que je serais bientôt chômeuse, à moins bien sûr, de me trouver un emploi à temps plein d'ici le 5 avril. « Por que? », me demanderas-tu lecteur espagnol. La réponse se résume en un mot : restructuration. Et qu'ai-je fait après avoir appris et digéré la nouvelle? En allant faire l'épicerie (ou « la picerie », pour citer Concubine) je me suis acheté... un pot de Nutella. Yes Madame. J'en mange une cuiller par jour et j'essaie d'éviter le double dip, bien que je ne partage le pot avec PERSONNE.

Mon Nutellaaaaaarrghhhh! Pas touche.

Je vais peut-être prendre un peu de gras sur la foufoune, mais au moins, je ne céderai pas à l'angoisse. En tous cas, je l'espère.

On s'en reparlera dans un mois!

*En passant, ceci n'est pas une publicité pour Ferrero. 







Aucun commentaire:

Publier un commentaire