jeudi 24 mai 2012

Karma is a...

Pas facile de parler d'autre chose que vous-savez-quoi par les temps qui courent. Donc pas facile de bloguer sur des affaires futiles (comme je le fais d'habitude). En marchant vers la maison en revenant du travail, je me suis rappelé une expression que ma mère utilisait souvent quand j'étais petite : « Quand tu craches en l'air, ça finit toujours par te retomber sur la tête. »

On appelle ça le karma.

Jean Charest, si j'étais toi, je craindrais le crachat qui est sur le point de retomber sur ta grosse tête qui ne-passe-plus-dans-la-porte-de-la-salle-de-réunion-où-tu-aurais-dû-rencontrer-les-leaders-étudiants-depuis-longtemps-déjà. Parce que si ma mère a raison, ce n'est pas juste une petite goutte qui va te tomber dans l'oeil pendant que tu regardes un arc-en-ciel avec tes amis à Sagard ; c'est un gros déluge de bave qui va se déverser sur ta caboche frisée. Un vrai tsunami. Et ça monsieur, ça vous défait une mise en pli.

Karma is not only a bitch. Karma is a crachat. Un cibole de gros crachat. Et watch out... il s'en vient. Il est tout près tout près. Le vois-tu?

« J'ai les deux mains sur le volant... »

Ben pars tes essuis-glace, man.

Je l'avais sur le coeur celle-là. Ça fait du bien.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire