lundi 3 octobre 2011

Ça va chauffer!

Warning : Ce post n'a rien à voir avec l'émission du même nom.

Chez nous, il y a une date pour partir le chauffage. Qu'il pleuve, qu'il gèle ou qu'il grêle, on ne le part pas avant le 1er octobre. Je ne sais pas si c'est parce qu'on est cheap ou parce qu'on veut faire nos toughs. Peut-être un petit peu des deux. Toujours est-il que lorsque le 1er arrive, on hésite encore, parce que :
1) On s'est habituées à porter des pelures (pelures comme dans « plusieurs chandails un par-dessus l'autre » et non comme dans « pelures de pommes de terre », on s'entend. Quoique le résultat final frôle parfois le look patate en robe de chambre).
2) On se dit que faire cuire du poulet au four à 400, ça vous réchauffe une cuisine!
Bref, on est cheap.

Or cette année, notre dilemme de chauffage n'avait rien à voir avec l'argent, puisque notre nouveau statut de millionnaires* nous permettra désormais de faire de notre appartement le sauna dont nous avons toujours secrètement rêvé. Non. Cette année, nous avons hésité à cause d'une petite bête à quatre pattes qui a élu domicile à la cave, là où se trouve notre fournaise. Et je ne parle pas d'un rat. Je parle d'un chat.

Minoune alias Gros Loup alias Ti-Moune est un rescapé de la rue qui passe désormais ses nuits dans notre cave au lieu de dormir sous les balcons. Cette adorable créature a malheureusement conservé des séquelles de sa vie de chat itinérant. En effet, Minoune est un tantinet stressé. Il a donc peur de tous les bruits, ou à peu près. (À ce stade-ci, mes milliers** de lecteurs se demanderont pourquoi j'emploie la forme masculine pour parler de Minoune. Nous lui avons donné ce surnom temporaire, convaincues que nous étions qu'il s'agissait d'une femelle. Et ce non-nom est resté, même après que le vétérinaire nous eût confirmé que Minoune était en fait... un meeeenou. À l'angoisse de Minoune s'est ajouté un problème d'identité sexuelle dont nous assumons l'entière responsabilité).

Dilemme de chauffage donc, en ce 2 octobre humide et pluvieux. Concubine et moi hésitons à partir la fournaise (surnommée « Les flammes de l'enfer ») car le pouf de la flamme risque d'effrayer Minoune. Je me porte donc volontaire pour descendre à la cave pour rassurer Ti-Moune tandis que Concubine, elle, appuiera sur le bouton ON. Attention, 3, 2, 1... Pouf! Bien sûr, le pouf n'a rien d'une explosion nucléaire (peut-être aurais-je dû omettre le point d'exclamation), mais il est juste assez surprenant pour faire reculer Minoune d'environ 2 pieds. Une fois la surprise passée, le meeeenou s'avance tranquillement et prudemment vers la fournaise, tandis que je prie silencieusement que cette petite bête ait assez de QI d'instinct pour ne pas aller se coller la face dessus. La dernière chose que l'on veut, c'est que Minoune réapparaisse sans moustaches avec la face toute roussie. Heureusement, Minoune alias Gros Loup alias Ti-Moune semble posséder une intelligence supérieure (qui se ressemblent s'assemblent) et se tient loin de la fournaise. Avoir su, on aurait commencé à chauffer le 1er, comme d'hab.

Note : Ceci sera le seul et unique post concernant directement le chat. Dans ma volonté d'être une lesbienne atypique, je laisserai de côté les animaux. Je m'en servirai seulement en images, pour illustrer mes propos décousus, comme les boutons de mon manteau.


*Avis aux voleurs : le terme « millionnaires » est pure fabulation. Compris? Sinon, prenez garde au chien.
**Wishful thinking de la part de l'auteure.



Aaaaaw, qu'il est cute... Le veux-tu?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire