mercredi 19 octobre 2011

Au merveilleux monde des expressions (part IV)

Dans le but de vous aider à maîtriser l'art de la petite conversation (ou small talk, pour mes lecteurs Français de France), je vous invite à rayer de votre petit cahier une autre expression qui ne sonne pas très bien dans un cocktail dînatoire : « Tu pètes le feu. »

Je n'ai jamais compris pourquoi on dit d'une personne en pleine forme qu'elle « pète le feu ». Car si c'est le cas, vous souffrez sans doute d'une diarrhée explosive ce qui signifie que vous n'en menez pas large.

Pour nous éviter un malaise la prochaine fois que nous nous croiserons sur la rue, dites-moi que j'ai l'air au sommet de ma forme ou pleine d'énergie (même si vous ne le pensez absolument pas) ou mieux encore, faites semblant de parler au cellulaire et ignorez-moi. Je ne vous en tiendrai pas rigueur. Promis, juré pis un p'tit peu craché.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire